Glossaire ORDB

AérobieChercher le terme

En présence d’air ou d’oxygène libre.

Amendement organique (AO)Chercher le terme

Matière fertilisante composée principalement de combinaisons carbonées d’origine végétale, fermentées ou fermentescibles, destinées à l’entretien ou à la reconstitution du stock de matière organique du sol.

AnaérobieChercher le terme

En absence partielle ou totale d’air ou d’oxygène libre.

BiodégradableChercher le terme

Se dit des produits industriels et des déchets qu'une action bactérienne, naturelle ou induite, décompose assez rapidement et les fait disparaître de l'environnement en les convertissant en molécules simples utilisables par les plantes.

BiogazChercher le terme

Gaz produit par la dégradation de la matière organique en absence d’oxygène (anérobie) ; il comprend du méthane, du gaz carbonique et d’autres gaz à l’état de traces (notamment malodorants à base de souffre et de mercaptan).

Boues urbainesChercher le terme

Boues issues de l’épuration des eaux urbaines

Centre de stockage de déchets ultimes (CSDU)Chercher le terme

cf Centres d'enfouissement technique

Voir aussi: Centre d’enfouissement technique Synonymes: CET
Centre d’enfouissement technique Chercher le terme

Centre d'enfouissement technique (CET):
Lieu de stockage permanent de déchets. On distingue :
- la classe I recevant des déchets industriels spéciaux, ultimes et stabilisés, appelés maintenant « centre de stockage de déchets spéciaux ultimes et stabilisés »,
- la classe II recevant les déchets ménagers et assimilés,
- la classe III recevant les gravats et déblais inertes.
Depuis l’obligation de ne stocker que les déchets ultimes (loi du 13 juillet 1992), ces centres sont maintenant appelés Centres de Stockage des Déchets Ultimes ou des Résidus Ultimes (CSDU ou CSRU).

Voir aussi: Centre de stockage de déchets ultimes (CSDU)
Co-produitChercher le terme

Résidu d’un process dont la valorisation, au sens strictement économique du terme, est totale.

Collecte sélectiveChercher le terme

Collecte visant à ramasser les déchets triés préalablement par les usagers.

CompostChercher le terme

Amendement organique relativement riche en composés humiques, issu du compostage de matières fermentescibles.

CompostageChercher le terme

Procédé de traitement biologique aérobie de matières fermentescibles dans des conditions contrôlées.

DéchargeChercher le terme

Lieu ou l'on dépose et stocke des déchets. Suivant la nature des déchets, il existe plusieurs types d'installations. Les décharges sauvages, c'est-à-dire non réglementées, devront être supprimées d'ici 2002.

DéchèterieChercher le terme

La déchèterie est un espace aménagé, gardienné, clôturé, où le particulier, éventuellement l'artisan et le commerçant peuvent apporter certains déchets en les répartissant dans des contenants spécifiques (papiers-cartons, ferrailles, verres, gravats, tout venant, déchets végétaux, huiles usagées...) en vue de valoriser ou d'éliminer au mieux ces matériaux.

DéchetsChercher le terme

La définition d’un déchet est donnée par l’article L. 541-1 du Code de l’environnement : « Est un déchet tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon ».

Cette définition s’entend quelque soit la valeur marchande du déchet, qui peut varier selon l’époque, l’endroit et l’individu.

On distingue plusieurs catégories de déchets : les déchets dangereux, les déchets non dangereux et les déchets inertes.

--DASRIChercher le terme

Les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI), d’après l’article R 1335-1 du Code de la santé publique, sont ceux qui :

soit« présentent un risque infectieux du fait qu’ils contiennent des micro - organismes viables ou leurs toxines, dont on sait ou dont de bonnes raisons laissent croire qu’en raison de leur nature, de leur quantité ou de leur métabolisme, ils causent la maladie chez l’homme ou chez d’autres organismes vivants »,

soit relèvent de l’une des catégories suivantes :

« Matériels et matériaux piquants ou coupants destinés à l’abandon », qu’ils aient été ou non en contact avec un produit biologique,

« Produits sanguins à usage thérapeutique incomplètement utilisés ou arrivés à péremption »,

« Déchets anatomiques humains, correspondant à des fragments humains non aisément identifiables ».

--Déchets dangereuxChercher le terme

Déchets présentant une ou plusieurs propriétés de danger et qui, de ce fait, doivent faire l'objet de sujétions spéciales d'élimination.
Ils sont constitués des déchets dangereux des ménages, des déchets d'activités de soins et des déchets industriel spéciaux.

--Déchets industrielsChercher le terme

Il s'agit des déchets dangereux, inertes ou banals résultant d'une activité de production artisanale, commerciale, industrielle ou tertiaire ne suivant pas la filière d'élimination des ordures ménagères. Ils comprennent, les déchets banals des entreprises (DBE) ou déchets industriels banal (DIB), les déchets industriels spéciaux (DIS).

----Déchets industriels spéciaux DISChercher le terme

Déchets dont l'élimination nécessite des précautions particulières vis-à-vis de la protection de l'environnement.
Issus des activités industrielles et contenant des substances pouvant générer des nuisances, ces déchets font l'objet d'un contrôle administratif renforcé au niveau du stockage, du transport, du pré-traitement et de l'élimination.
Il s'agit de déchets organiques (solvants, huiles usagées, etc.), de déchets minéraux (acides de décapage, des sables de fonderie, etc.).

----DIBChercher le terme

Déchets non dangereux et non inertes résultant d'une activité artisanale, commerciale industrielle ou tertiaire.
Il s'agit généralement de déchets constitués de papiers, cartons, plastiques, bois, métaux, verres, matières organiques, végétales ou animales, résultant de l'utilisation d'emballages, de rebuts ou de chutes de fabrication, susceptibles d'être considérés comme assimilables aux OM et bénéficiant à ce titre des mêmes services de collecte et de traitement que les OM.

--Déchets inertesChercher le terme

Déchets qui ne subissent aucune modification physique, chimique, biologique, au cours du temps.

--Déchets municipauxChercher le terme

Ensemble des déchets dont l'élimination (collecte et traitement) doit être assurée par les communes par obligation légale (Cf. loi n°75-633 du 15 juillet 1975).
Les déchets municipaux regroupent les déchets ménagers, les déchets du nettoiement, les déchets des espaces verts publics, les déchets d'assainissement, les déchets non ménagers qui eu égard à leurs caractéristiques et aux quantités produites peuvent être éliminés dans les mêmes conditions et installations que les déchets ménagers sans sujétions techniques particulières (Cf. article L.2224-14 du code des collectivités territoriales).

--Déchets toxiques en quantités dispersées DTQDChercher le terme

Déchets toxiques dont le gisement est épars, provenant de l'activité professionnelle des artisans et entreprises de petites dimensions (imprimeurs, garagistes, teinturiers, etc.).
On distingue arbitrairement les DTQD des DIS par le volume de la collecte ; en tonne pour les DIS, en Kg pour les DTQD.

--Déchets ultimesChercher le terme

Déchet non valorisable, déchet issu du traitement des déchets (centre d'incinération…)

--Déchets vertsChercher le terme

Matières végétales issues de l’exploitation, de l’entretien ou de la création des jardins et espaces verts publics ou privés, ainsi que les déchets organiques des activités horticoles professionnelles ou municipales, à l’exception des supports de culture usagés.

--DEEEChercher le terme

Déchets d'équipements électriques et éléctroniques

Déchets des ménagesChercher le terme

Ensemble des déchets (dangereux, inertes ou banals) produits par l'activité domestique quotidienne des ménages.
Ils comprennent les ordures ménagères, les déchets encombrants des ménages, les déchets ménagers spéciaux, les déchets de l'assainissement individuel et les déchets ménagers liés à l'automobile. , les biodéchets.

--- Déchets encombrants des ménages (DEM) ou encombrants Chercher le terme

Fraction des déchets ménagers liés à une activité occasionnelle qui, en raison de leur volume ou leur poids, ne peuvent être pris en compte par la collecte régulière des ordures ménagères.

--Biodéchets des ménagesChercher le terme

Ils sont définis comme étant la parte de déchets organiques des ménages qui fait l'objet d'une collecte séparée par les collectivités. Ils sont composés des ordures ménagères fermentescibles, des papiers et des cartons.

Voir aussi: Matière organique
--Déchets dangereux des ménagesChercher le terme

Fraction des déchets ménagers présentant un ou plusieurs caractères dommageables pour l'environnement et/ou qui ne peuvent pas être éliminés par les mêmes voies que les ordures ménagères sans créer des risques lors de la collecte. Il s'agit de déchets explosifs, corrosifs (acides, bases), nocifs (CFC), irritants (ammoniaque, résines), facilement inflammables (solvants) ou de déchets contenant des métaux lourds (piles, accumulateurs), etc.

--Ordures ménagères (OM)Chercher le terme

Déchets issus de l’activité domestique des ménages, pris en compte par les collectes usuelles ou séparatives.

--Ordures ménagères résiduelles (OMR)Chercher le terme

Elles désignent la fraction d'ordure ménagères collectée dans la poubelle classique qui reste après la collecte sélective (emballages, verres,...). Sa composition en matière organique est dépendant du type de collecte réalisé sur le territoire.

Voir aussi: Matière organique
DéclarationChercher le terme

La Loi du 16 juillet 1976 soumet à déclaration préalable au Préfet du département l'exploitation d'installations qui présentent des risques pour l'environnement. Le Préfet peut prendre un arrêté préfectoral qui précise les conditions d'exploitation de l'installation.

Eco-conceptionChercher le terme

L'éco-conception consiste à intégrer l'environnement dès la phase de conception des produits, qu'il s'agisse de biens, de services. Cette intégration repose sur une approche globale et multicritère de l'environnement et est fondée sur la prise en compte de toutes les étapes du cycle de vie des produits.

EcolabelChercher le terme

Certains produits présentant des avantages écologiques se voient attribuer un label officiel (marque NF Environnement ou Ecolabel européen) ; c’est le cas pour certaines peintures, colles, filtres à café, sacs poubelles… Il existe un ecolabel pour les amendements organiques mais il n’est pratiquement pas utilisé en France car jugé trop ambitieux.

EliminationChercher le terme

Ensemble des opérations de collecte, transport, regroupement, traitement et stockage des déchets.

EngraisChercher le terme

Matière fertilisante dont la fonction principale est d’apporter aux plantes des éléments directement utiles à la nutrition (éléments fertilisants majeurs, éléments fertilisants secondaires, oligo-éléments).

FermentationChercher le terme

Première phase du compostage correspondant à la phase active de dégradation de la matière organique, avec prolifération de micro-organismes (bactéries surtout) s’attaquant à la fraction organique facilement dégradable. Cette phase s’accompagne d’une montée en température importante qui permet une hygiénisation et est très consommatrice d’oxygène (d’où l’importance de retournements fréquents ou d’une aération forcée)

HumusChercher le terme

Matière organique du sol provenant de la décomposition partielle de matière animale ou végétale.

Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE)Chercher le terme

Installations dont l’exploitation peut être source de dangers ou de pollutions. Leur exploitation est réglementée. On distingue celles soumises à déclaration à la préfecture, et celles soumises à autorisation préfectorale après enquête publique. Les installations classées sont réglementées par la loi N°76-663 du 19 juillet 1976.

LixiviatChercher le terme

Jus de percolation issus des installations de traitement.

Matière fermentiscibleChercher le terme

Matière uniquement composée de matière organique biodégradable.

Voir aussi: Matière organique
Matière organiqueChercher le terme

La matière organique (MO) est la matière carbonée produite en général par des êtres vivants, végétaux, animaux, ou micro-organismes. Il s'agit par exemple des glucides, protides et lipides. À la différence de la matière minérale, la matière organique est souvent biodégradable.

Voir aussi: Biodéchets des ménages, Matière fermentiscible, Ordures ménagères résiduelles (OMR)
MaturationChercher le terme

Deuxième phase du compostage correspondant à une phase de recomposition des matières dégradées en substances humiques ou pré-humiques sous l’action de micro-organismes (champignons surtout). La température est moins élevée et les besoins en oxygène plus faibles que pour la phase de fermentation.

MéthanisationChercher le terme

Traitement biologique par voie anaérobie de matières fermentescibles produisant du biogaz et un digestat.

PréventionChercher le terme

Toute action amont visant à faciliter la gestion ultérieure des déchets.
Elle intervient généralement lors de la conception ou de la production d'un bien et vise à réduire notamment la quantité de déchets produits et/ou à en réduire leur nocivité ou à améliorer leur caractère valorisable (Cf. directive-cadre européenne n°91/156/CEE du 18 mars 1991).
La prévention s'exprime en termes quantitatifs (poids, volume ou nombre d'unités, on parle aussi de réduction à la source) et qualitatifs (diminution de nocivité due à la présence de métaux lourds ou d'éléments chlorés par exemple).

Principe pollueur-payeurChercher le terme

Principe selon lequel les coûts des dommages causés à l'environnement et leurs réparations incombent au responsable des activités qui les ont induites. Cette internalisation des effets externes consiste à faire entrer dans le circuit économique les coûts collectifs (et souvent différés) des atteintes à l'environnement. Il se place dans une logique de prise en charge financière d'un produit de fabrication jusqu'à sa disparition finale sans préjudice pour l'environnement.
Ce principe a été adopté par tous les pays de l'organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) en 1972. Par exemple, la redevance sur la pollution des eaux sert à financer la construction de réseaux et stations d'épuration .

RecyclageChercher le terme

Réintroduction directe d’un déchet dans un cycle de production dont il est issu en remplacement total ou partiel d’une matière première vierge.

RéemploiChercher le terme

Opération par laquelle un bien usagé conçu et fabriqué pour un usage particulier est utilisé pour le même usage ou un usage différent.

REPChercher le terme

Le principe de responsabilité élargie du producteur a été mise en avant pour la gestion des produits en fin de vie dans le cadre des directives européennes en matière d'environnement.
Il s'agit du principe producteur payeur.
La responsabilité est souvent partagée entre les fabricants, les metteurs en marché, les distributeurs, les consommateurs et les collectivités.

RéutilisationChercher le terme

Forme particulière de réemploi : opération par laquelle un bien usagé conçu et fabriqué pour un usage particulier est utilisé pour le même usage sans recours à des opérations autres que de la maintenance légère (nettoyage, lavage, aseptisation…).

Sous-produitChercher le terme

Résidu d’un process qui ne connaît qu’une valorisation partielle, spécifique ou locale : la valorisation économique reste de faible valeur ajoutée et est souvent aléatoire.

TraitementChercher le terme

Opérations effectuées sur les déchets en vue de réduire leur nocivité éventuelle, de faciliter leur manipulation ou leur transport ou de les valoriser

--Traitement biologiqueChercher le terme

Procédé mettant en œuvre des fermentations grâce à l’action d’organismes vivants

--Traitement thermiqueChercher le terme

Réduction du flux de déchets à mettre en décharge réalisée à température élevée, dans des conditions contrôlées. Il concerne principalement l'incinération, auquel on peut ajouter la pyrofusion, la pyrolyse, la thermolyse et le traitement à la torche à plasma .

----IncinérationChercher le terme

Traitement thermique qui consiste à brûler les déchets dans des fours aménagés à cet effet. Lorsque l'énergie produite lors de la combustion n'est pas récupérée, on parlera d'incinération simple. Lorsqu'il y a une valorisation de l'énergie produite, on parlera d'incinération avec récupération d'énergie.

------MâchefersChercher le terme

Résidus non combustibles produits à la sortie du four après incinération. Ils représentent 15% du volume et 30% du poids des ordures ménagères entrantes.

------REFIOMChercher le terme

Résidus d'épuration des fumées d'incinération. Résidus de l'incinération captés ou produits au niveau des équipements de traitement des fumées d'incinération. Ils sont composés des cendres de dépoussiérage et des résidus de neutralisation.

Tri balistiqueChercher le terme

Il permet la séparation des refus lourds des refus légers. Ce type de tri met à profit l’énergie cinétique emmagasinée par les particules du produit à trier mises en mouvement qui conduit à un étalement de leur point de chute en fonction de leur masse respective.

Tri densimétrique Chercher le terme

Il est réalisé à l’aide d’une table vibrante qui permet de séparer les refus légers des refus lourds. La phase légère est soulevée par la ventilation tandis que la phase lourde reste en contact avec la table.

ValorisationChercher le terme

Mode d'exploitation des déchets qui vise à les transformer afin de les réintroduire dans le circuit économique.
Le terme générique de valorisation intègre le réemploi, la réutilisation, le recyclage, le compostage, la régénération et la valorisation énergétique des déchets.
Trois types de valorisation sont à distinguer :

- sous forme de matériau recyclable ou d'objets réutilisables ou réemployables, on parle de valorisation matière ;
- sous forme de substrat utile à l'agriculture, obtenu par fermentation, on parle de valorisation biologique ;
- sous forme d'énergie, c'est la valorisation énergétique .

--Valorisation énergétiqueChercher le terme

Valorisation des déchets par traitement thermique en vue de récupérer une partie de leur contenu énergétique. La pratique la plus fréquente consiste à utiliser la chaleur des gaz de combustion pour produire de la vapeur qui sera employée pour alimenter un procédé industriel ou un réseau de chauffage, c’est la valorisation thermique, ou pour faire fonctionner un turbo alternateur qui produira de l’électricité, c’est la valorisation électrique

--Valorisation matièreChercher le terme

Exploitation des déchets qui permet l’usage de la matière constitutive. Elle comprend le recyclage, le réemploi, la réutilisation et la valorisation de la matière organique.

--Valorisation organiqueChercher le terme

Traitement organique, aérobie ou anaérobie des déchets organiques (ou fermentescibles) afin de produire une matière fertilisante organique qui retourne au sol.